• tarifs
    Toujours copié, jamais égalé
    Création + Entretien fiscal
    EURL SASU 99 € HT / SARL SAS 199 € HT

    Budget Prévisionnel Certifié 125 € HT

    Compta débute à 25 € HT / mois BILAN compris

  • meilleure offre
    Collaborateur attitré
    Nous vous attribuons un collaborateur unique,
    en fonction de votre activité.
    Pas de ping pong chez nous...
    meilleure offre
  • comptabilité en ligne
    La meilleure offre
    Testez-nous 30 jours,
    satisfait ou remboursé

    Une meilleure offre ? Nous nous alignons
    comptabilité en ligne
  • visa fiscal
    Votre métier
    Nous gérons tous les secteurs d'activités
    LMNP / SCI ? VTC ? Livre de caisse ?
    BA ? Vente de véhicules ? Profession libérale ?
    visa fiscal
  • secteurs d'activités

    Proche de vous....

    Réseau de cabinets d'expert-comptable depuis 1998
    Comptabilité en ligne depuis 2005
    111 adresses en France.
    cabinet expert comptable
  • Conseils compris
    -25%
    Nous vous faisons bénéficier de la non majoration de 25% gratuitement.
    Nous sommes expert comptable conventionné
    Vous économisez votre AGA / CGA (100 - 150 €)
  • Collaborateur personnel
    Technologique
    Logiciel de comptabilité en ligne
    Récupération bancaire automatique sécurisée
    Compta en tps réel Coffre fort numérique
  • Mon Comptable

    Fiche L'agriculture : Le nouveau souci du siècle


    Fiche fiscale : l'agriculture : le nouveau souci du siècle ? : en savoir toujours plus

Qui êtes vous ?
Le coût ?
Pour qui ?
Résiliation ?
Satisfait ou remboursé
Rabais 5% RIP ADP ?
MON Comptable

PRÉVISIONNEL 3 ANS

125 HT


MON Comptable Nous éditons vos statuts juridiques, Nous réalisons votre inscription au Guichet Entreprise en ligne, Nous vous conseillons sur les meilleurs choix fiscaux selon votre situation

CRÉATION SOCIÉTÉ

99 HT2020-03-10
L'agriculture : Le nouveau souci du siècle

Adhérer à MON Comptable ®

Vous adhérez en ligne en 5 secondes
Recherche par mots clefs :

L'agriculture : Le nouveau souci du siècle

206 caractères
temps de lecture : 2 minutes
Résumé :

Réduction du nombre d'agriculteurs et des terres agricoles, stagnation de la production et perte de parts de marchés sont les indicateurs alarmants soulignés  dans un rapport du Sénat, " Agriculture et Alimentation ", publié fin mai 2019.

Les sénateurs s'interrogent sur l'évolution de l'agriculture et s'inquiètent de la part croissante des produits agricoles importés dans le cadre des traités de libre-échanges CETA et Mercosur. D'autant plus que certains produits importés en France ne respecteraient pas les normes sanitaires minimales imposées aux agriculteurs français (entre 10% et 25% des produits).





Depuis la fin des années 1990, la production de viandes bovines, de lait et de céréales a reculé.
De même le rang de la France au niveau mondial, désormais sixième puissance exportatrice.


Quelques chiffres :
>     L'agriculture et l'alimentation représentaient 12% de l'emploi total en 1980, seulement 5,5% en 2017 ;
>     Depuis 1961, la France a perdu 17% de sa surface dédiée à l'agriculture
>     La France assure 17% de la production agricole européenne
>     Le tiers des exploitants agricoles est âgé de 55 ans.
Le traité de libre-échange  récemment signé avec le Canada, le CETA, facilite l'importation d'aliments canadiens alors qu'ils n'appliquent pas le principe de précaution.
De plus, l'usage des hormones de croissance, des antibiotiques, des farines animales, des OGM et des pesticides est bien moins encadré qu'en France.
Les agriculteurs font également face à des intrusions dans leurs élevages, la mise en place de zones de non-traitement (ZNT) de pesticides, une guerre des prix toujours d'actualité avec les acteurs de la grande distribution et la concurrence "déloyale" qu'impliquent le CETA et le Mercosur.
Les critiques du modèle actuel, notamment envers les pollutions environnementales, les pesticides (produits phytosanitaires) et les conditions d'élevage sont  l'expression d'une exigence croissante sur les questions sanitaires et environnementales.
Selon l'organisme de protection sociale des agriculteurs (MSA), un tiers d'entre eux gagne moins de 350 € par mois.
Selon le Sénat, un agriculteur se suicide tous les deux jours.
Ce qui représente 20 % de plus que le reste de la population.
Des chiffres effectivement alarmants.
Enfin, le rapport identifie, entre autres, la nécessité de :
>     Conquérir les marchés asiatiques et africains où la demande va croître
>     Maintenir une politique agricole commune (PAC) ambitieuse qui augmenterai le budget européen par habitant et la part du budget dédié à la sécurité sanitaire des aliments.
posté le
Corrigé le 2019-12-05
Sujet en rapport :
 

VOUS AVEZ UNE QUESTION FISCALE POINTUE ?
Demandez l'avis d'un expert-comptable



Via Webcam / Téléphone, vous pouvez poser vos questions à l'expert comptable.
39 € HT 30 Minutes Paiement par CB / Paypal
avis-fiscal
 
Questions liées :
Quelles obligations légales, réglementaires et juridiques pour un boucher ?
Qu'est ce qu'un boucher ?

Toutes les fiches fiscales

Notez cette page
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
5.001
TwitterFacebooklinkedincomptableenligne